cours_bucheronnage

Lors de la 2ème et 3ème année de leur cursus, les apprentis participent à un cours bloc (CIE C1 et CIE C2), sur une semaine, de bûcheronnage.

L’objectif est d’affiner leur organisation, leur technique, leur précision de gestes…mais surtout pour développer leur autonomie.

Du 06 au 10 décembre, puis du 13 au 17 décembre se sont les 2ème année qui ont assisté à ce cours intensif. Le temps n’était pas de la partie mais il en faut plus pour les décourager!

Les apprentis étaient répartis par groupe de 4-5 accompagné d’un moniteur.

Après le débrief d’équipe du matin, c’est à tour de rôle que les apprentis abattaient les arbres préalablement marqués. Le moniteur observe et surveille l’aspect sécurité, puis intervient et fait une analyse avec le jeune afin que celui-ci comprenne ces possibilités d’amélioration.

Au cours de cette semaine, un groupe de 2ème année a eu la visite d’une classe de jeunes spectateurs avar de questions ! Habitués au canapé forestier situé sur la même place que le chantier, les apprentis forestiers bûcherons ont dû expliquer leur métier et le faire découvrir à la jeune génération !  Une vraie performance orale 😊

Puis, du 10 au 15 janvier et du 17 au 21 janvier, ce sont les 3ème année qui ont participé au cours bloc de bûcheronnage. Une approche un peu plus poussée pour ces apprentis à quelques mois des examens finaux:  intégration de la mécanisation, estimation de coût  d’un chantier, briefing pour l’organisation des chantiers et leur organisation personnelle, sans oublier la technique et la sécurité.

C’est en tout 8 chantiers, répartis dans des communes différentes, qui ont été réalisés : le Mont sur Lausanne, Chapelle sur Moudon, Thierrens, Lausanne, Neyruz et Moudon.

Un grand merci à tous nos partenaires !

 

 

Tout cela ne serait pas possible sans ces hommes de l’ombre que l’on oublie souvent: les moniteurs-enseignants. Ce sont eux qui encadrent ces jeunesavec toute la responsabilité et la dangerosité qui peut exister : sur chaque chantier un moniteur supervise 4 à 5 apprentis. Il les accompagne et les conseille aux différentes phases de l’abattage. En effet, au-delà de la maîtrise de la technique et des matériels, ils doivent faire preuve de précision, d’observation et de sang-froid. Grâce à des casques émetteurs, apprentis et moniteurs sont sans cesse en communication. Les apprentis préparent les entailles des arbres à abattre, façonnent ceux déjà tombés ou jouent le rôle de sentinelle, pendant que chacun leur tour, épaulés par le moniteur ils coupent ces arbres.

Alors bravo à eux pour leur professionnalisme!